L'ART COMME CULTE ET COMME DISCIPLINE EN GRÈCE ANTIQUE

D’aucuns ne trouveront étonnant que l’une des plus grandes épopées de l’art depuis que l’humanité est, ait vu son nid pousser chez ceux qui croyaient en l’identité entre le beau, le bon, le bien et le vrai. Chez ceux qui idéalisaient leurs divinités mais qui n’hésitaient pas à faire preuve d’anthropocentrisme à leur égard. La rationalité étant à l’origine de toutes les vertus, l’artisanat grec n’y échappe pas ; les grecs eux- mêmes ne dessinaient aucune frontière entre l’artiste et l’artisan.

C’est cet esprit du génie grec qui aura guidé mes modestes pas sur les traces des visionnaires qui, ayant visé la lune, ont atterri sur les étoiles, comme dirait le poète.



Que cela soit en littérature ou en art architectural, l’horizon de l’influence grecque aux époques postérieures s’étend aisément sur la plupart des civilisations. Les romains auront été parmi les premiers à s’être imprégné de la culture et des arts hellénistes, et il en va sans dire que les vestiges de leurs répliques des œuvres grecques se répandent partout où Rome a élargi les frontières de son empire. Dont l’Algérie, on pourra notamment mentionner les statues d’Apollon et d’Hercule que vous pourrez bien évidemment admirer au Musée Public National de Cherchell. Des bribes de divinités autrefois adorées par ceux qui auront changé la face du monde.


Des héros et des mots

C’est en fouillant l’ancienne étagère bibliothèque de mon oncle que je suis tombé sur un exemplaire de l’Illiade. Représentant avec l’Odyssée les deux œuvres les plus anciennes de la Grèce antique découvertes à ce jour, rédigées vers le 8e siècle avant JC et communément attribuées au poète Homère. Tout empressé de plonger dans ma découverte, j’étais pris de stupeur quant au format de cet ouvrage exclusivement écrit en vers et en chants. C’est bien après que j’ai compris qu’on appelait ce genre une « épopée », c’est-à-dire des poèmes épiques de 15 000 et de 12 000 vers respectivement. L'Iliade conte cinquante-six jours de la Guerre de Troie, faisant intervenir des personnages mythiques tels que Pâris, le troyen avec qui l’histoire se déclenche. Ainsi qu’Achille, fils de Pélée et de Thétis, demi-dieu parmi les achéens. L’Odyssée se tient chronologiquement juste après les événements de Troie. Ce poème porte le nom du héros dont il conte les aventures, Odysseus, plus connu sous le nom latin d’Ulysse. Un autre adulé des grecs. Ce personnage m’était familier, car c’était aussi celui de la série d’animation faisant partie de celles qui auront marqué mon enfance, à savoir celle de Ulysse 31.


Art Renewal Center

Il est aussi commun de citer d’autres œuvres majeures, comme la Théogonie d’Hésiode, un récit portant sur les origines du monde et des dieux depuis les divinités primordiales jusqu’aux demi-dieux, en passant par les titans et leur descendance. Qui j’en suis certain passionnera tout amateur de fantastique et qui, surtout, aura inspiré bon nombre d’auteurs de fantasy et de science-fiction beaucoup plus contemporains.

Vint alors la période classique, s’étalant du 5e au 4e siècle avant JC et marquant les débuts de la tragédie grecque ainsi de la comédie. Ces dernières sont toutes deux

des genres théâtraux voués au culte de Dionysos. À la différence de la comédie, qui elle était portée par une ambiance joyeuse et satirique, la tragédie mettait toujours en scène des personnages de rang élevé, des rois, des héros ou des titans. Des personnages qui traversaient des périples beaucoup moins joyeux. L’histoire se dénouait toujours par la mort fatale d’un ou de plusieurs personnages.


La sculpture comme offrande aux dieux

Ce qu’il faut connaître concernant les sculptures, c’est que les originales sont rares, et comme le sophisme voudrait que tout ce qui est rare soit cher, ceci explique la valeur inestimable des œuvres comme celle d'Hermès de Praxitèle et la Victoire Ailée de Samothrace. La majorité de celles qu’on possède aujourd’hui sont des copies faites par les romains. Toutes étaient peintes mais ont perdu leurs couleurs d’antan au fil des siècles.

L’art de la sculpture en Grèce antique est un art anthropocentré, c’est-à-dire axé vers l’homme. Et en même temps destiné aux dieux, chaque cité essayant de s’accorder les faveurs de ces derniers, faisant ainsi naître un esprit de compétition qui prêtera bénédiction à celui qui se rapprochera au plus du divin par le travail de ses mains.


Statue d'Hercule - Musée Public National de Cherchell / Statue d'Apollon-Musée Public National de Cherchell

En Algérie, c’est au Musée Public National de Cherchell qu’il est possible de faire grand cas de certaines de ces reproductions datant de l’Empire romain. Musée qui est une véritable mine de notre patrimoine hérité et qu’il serait essentiel de le visiter pour tous ceux qui s’intéressent de près ou de loin à l’art antique.


Article par : Adlène Beddiar